En même temps que le tournoi des Six Nations, il y a eu une étape de Sevens World Series ce weekend. Petite particularité, l’étape néo-zélandaise de 2018 se déroule à Hamilton, et non plus à Wellington comme c’était le cas auparavant. Le tournoi a été remporté par les Fidji face à l’Afrique du Sud (24-17). De son côté, les Bleus terminent à une piètre treizième place.

 

Les Fidji

Après l’Afrique du Sud, la Nouvelle-Zélande, l’Australie, les Fidji remportent la quatrième étape de la Sevens World Series. Pour cela, les champions olympiques en titre ont dû se défaire des premiers du classement de la compétition, les Sud-Africains. Dans une finale haletante, les Fidjiens ont disposé de leur adversaire sur le score de 24 à 17. Pour se hisser en finale, les Fidjiens ont tout d’abord remporté tous leurs matchs en phase de poules: Pays de Galles (28-0), Espagne (24-12) et l’Australie (26-15). Une belle première journée qui leur ouvre les portes face aux Samoa en quart de finale (victoire 12-10). En demi-finale, ils rejoignent la Nouvelle-Zélande, et là encore, la victoire fut difficile (14-12). Ainsi en remportant le tournoi d’Hamilton, cela leur permet de grimper à la troisième place du classement général de la Sevens World Series.

 

L’équipe de France

Quant aux Bleus du capitaine Manoël Dall’Igna, ils n’ont pas eu le même parcours. Dès les phases de poules, la France a été éliminée puis reversée en Challenge Trophy. Logique au vu des nations rencontrées en phase de poules: Nouvelle-Zélande (défaite 52-7), l’Argentine (victoire 28-14) et l’Ecosse (défaite 14-26). Le lendemain, l’équipe de France obtient un bilan légèrement favorable en trois matchs: avec deux victoires, dont une contre l’Espagne (14-19) et une autre contre le Pays de Galles (17-19) et une défaite (face à Papouasie Nouvelle-Guinée sur le score de 35-0). En terminant treizième du tournoi, la France recule à la dixième position au classement général de la Sevens World Series.

 

Sources: Rugbyrama, HSBC Sevens (site internet)

A propos de l'auteur

Jeune et curieux, je m’intéresse à l'ensemble du monde ovale mais surtout aux rencontres internationales. Joueur moi-même, je peaufine actuellement mes qualités rugbystiques et générales à Manchester, dans la région du rugby à treize et du football. Original donc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.