Sur les six équipes françaises engagées en Champions Cup, seules quatre décrochent le précieux sésame pour le tour suivant. Clermont, Toulon, La Rochelle et le Racing 92 joueront bel et bien les phases finales fin mars. A l’inverse, certains clubs peuvent regretter leur élimination de la compétition. « UpandUnder » revient sur cette dernière journée.

 

Poule 1: La Rochelle, Wasps, Ulster, Harlequins

La Rochelle tient sa première participation en quart de finale de la Champions Cup après sa victoire étriquée contre les Harlequins (16-7) et grâce à la défaite de l’Ulster contre les Wasps (26-7), les Rochelais terminent premiers du classement. Toutefois, l’absence du bonus offensif leur coûte un quart de finale à domicile. Qu’importe, les Rochelais peuvent se féliciter de leur qualification, acquise au cours de la dernière journée. Ex aequo à l’issue du classement final, les Wasps et l’Ulster se retrouvent éliminés de la compétition.

 

Poule 2: Clermont, Saracens, Ospreys, Northampton

Les Clermontois se devaient de gagner et c’est ce qu’ils ont fait. Défait la semaine dernière par le dernier de la poule, Northampton, Clermont réussit à vaincre les Ospreys (24-7). Ce résultat permet aux Jaunards de prendre la première place de la poule, qui de fait, leur assure un quart de finale à domicile. Inspiré par un Morgan Parra des grands jours, Clermont a maîtrisé de bout en bout la rencontre. Dans l’autre match de la poule, les Saracens se sont facilement imposés face à leur homologue anglais, Northampton (62-14). Avec ce point de bonus offensif, les Saracens accèdent aux quarts de finale.

 

Poule 3: Leinster, Exeter, Montpellier, Glasgow

Autre histoire pour Montpellier, il fallait qu’ils triomphent contre le Leinster avec le bonus offensif pour espérer un billet en quart de finale. Or, les Montpelliérains sont tombés face à plus fort qu’eux (14-23). Sérieuse, agressive, pragmatique lors de ce match, le Leinster est la seule équipe à rester invaincue lors de cette phase de poules. A l’inverse, Exeter n’a pas réussi à se qualifier en tant que meilleur deuxième de poule. Les Anglais se sont fait surprendre à l’extérieur par le bon dernier de la poule, Glasgow (28-21). Résultat surprenant compte tenu de leur large victoire la semaine dernière face à Montpellier et du fait de sa première place au classement de la Premiership anglaise.

 

Poule 4: Munster, Racing 92, Castres, Leicester

Au moyen d’un match décalé entre le Munster et Castres pour cause de fortes pluies, les Racingmen attendaient de savoir s’ils termineraient premiers ou non de leur poule. Résultat des courses, le Racing 92 réussit à battre le Leicester (20-23) lors d’un match épineux. A noter qu’en fin de match, le Leicester n’a pas tenté de prendre la pénalité en fin de partie. Un match nul qui aurait eu comme conséquence l’élimination du Racing 92 de la compétition. De son côté, le Munster a largement malmené Castres sous le score de 48-3. Par cette victoire, le Munster conclut la phase de poules en première position, ce qui lui donne l’avantage d’accueillir un quart de finale.

 

Poule 5: Scarlets, Toulon, Bath, Trévise

Les trois premières équipes sont à moins de trois points au classement final. Chacune d’entre-elles a gagné quatre rencontres sur les six qui contenaient la phase de poules. Cela témoigne d’une poule serrée où le moindre bonus glané revêt une importance cruciale. Par exemple, les Scarlets sortent vainqueurs de ce jeu avec trois points bonus récoltés. Mais ce sont surtout ses deux dernières victoires contre Bath et Toulon (30-27) qui lui ont permis de se hisser en tête du classement. Les Toulonnais peuvent nourrir des regrets. Même s’ils réussissent à se qualifier en tant que meilleurs deuxièmes des poules, ils devront jouer leur quart de finale à l’extérieur. Du côté de Bath, leur victoire bonifiée face à Trévise (28-47) compte pour du beurre, puisque l’équipe termine troisième, à seulement un point de Toulon.

 

Récapitulation du tableau des quarts de finale:

Finalement, sur les sept équipes françaises de la compétition, il n’en reste plus que quatre en lice pour les quarts de finale. La Rochelle, Toulon et le Racing 92 joueront tous les trois à l’extérieur, respectivement contre les Scarlets, Munster et Clermont. Tandis que Clermont sera la seule équipe française a jouer un quart de finale à domicile. Ce qui revêt une importance capitale. Comme pour la Challenge Cup, il y aura un quart de finale cent pour cent français. Les rencontres auront lieu en fin mars.

 

Sources: Rugbyrama, L’Equipe, The Independent

A propos de l'auteur

Jeune et curieux, je m’intéresse à l'ensemble du monde ovale mais surtout aux rencontres internationales. Joueur moi-même, je peaufine actuellement mes qualités rugbystiques et générales à Manchester, dans la région du rugby à treize et du football. Original donc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.