Après plus de cinq mois d’absence, le World Rugby Sevens Series reprend comme chaque année à Dubaï. L’Afrique du Sud, actuel champion en titre de la discipline, démarre en trombe comme l’an dernier, en remportant le premier tournoi du circuit « sevens ». La France, de son côté, termine à la neuvième position, en s’adjugeant le « challenge trophy ».

 

Les Blitzboks

Les Sud-Africains ont défendu avec succès leur titre en s’imposant face à la Nouvelle-Zélande en finale, sur le score de 24-12. Au cours des deux jours de compétition, les joueurs de Neil Powell n’ont pas perdu une seule rencontre. Cela leur a permis d’obtenir une cinquième victoire sur l’année 2017 et de ce fait, d’accroître leur domination sur la scène internationale. Seabelo Senatla a été un des grands artisans de la victoire finale sud-africaine, en inscrivant sept essais.

 

Les Bleus

Quant aux Français, ils réussissent à sauver un tournoi, qui était pourtant mal engagé, après la première journée. Trois défaites (face à l’Angleterre, l’Ecosse et l’Espagne) en autant de matchs, voilà le bilan de l’équipe de France lors du premier jour. Pourtant, certains joueurs sont sortis du lot en démontrant qu’ils avaient des qualités indéniables: tel est le cas de Barraque, de Demai-Hamecher et de Veredamu. Ce dernier pourrait à l’avenir devenir le nouveau Virimi Vakatawa de l’équipe de France à sept. Lors de la deuxième journée, les Bleus remportent tous leurs matchs (Pays de Galles, Canada et Espagne dans l’ordre) remportant ainsi le « challenge trophy », synonyme de neuvième place. Une maigre consolation après un démarrage catastrophique.

 

Bonus

Qui dit rugby à sept, dit beau jeu et essais à gogo. Voici un florilège d’essais. Mention spéciale pour l’écossais Darcy Graham.

 

Du côté des femmes, les Australiennes sont venues à bout des Américaines en finale sur le score fleuve de 34-0. Hommes et femmes se retrouveront à la prochaine édition du « sevens rugby », le weekend du 9 et 10 décembre au Cap, en Afrique du Sud.

 

Sources: Sky Sport, Lerugbynistère

A propos de l'auteur

Jeune et curieux, je m’intéresse à l'ensemble du monde ovale mais surtout aux rencontres internationales. Joueur moi-même, je peaufine actuellement mes qualités rugbystiques et générales à Manchester, dans la région du rugby à treize et du football. Original donc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.