L’incertitude économique causée indirectement ou pas par le Brexit semble en avoir fini avec les espoirs des dirigeants du 6 Nations de trouver rapidement un nouveau contrat de 100M£ pour remplacer l’historique sponsor RBS.

RBS met un terme à 14 années de partenariat avec le 6 Nations, le casse-tête économique commence pour le board du Tournoi qui a déjà démarché pas loin de 100 sponsors mais aucun ne semble tenir financièrement la corde, de l’aveu même d’une source proche du dossier :  » le marché du sponsoring est actuellement compliqué pour tout le monde… » Cette même source a aussi déclaré qu’aucun accord n’a été signé à seulement quelques mois du début de la compétition.

Ce célèbre tournoi sans sponsor serait non seulement un coup dur pour le prestige de la marque 6 Nations elle-même, mais aussi un manque à gagner conséquent pour les six fédérations dans la mesure où les profits générés sont partagés. Cette urgence contraindra peut-être le board à trouver un sponsor à court terme, histoire de reconsidérer le marché par la suite. Il y a pour le moment une seule offre concrète sur la table mais elle est bien loin des 18M£ par saison souhaités.

Le contrat de sponsoring avec RBS avoisinait les 12M£ pour la dernière saison et John Feehan, chief executive des 6 Nations, avait déjà indiqué en janvier dernier qu’il avait approché 150 entreprises, avec l’espoir d’une augmentation de l’attractivité du Tournoi vers les autres pays européens et le continent américain.  » Une des option est de s’orienter sur un contrat à court-terme, comme la Premiership, histoire de retester le marché à moyen terme » déclarait à l’époque une autre source.

Source : Daily Telegraph, Londres.

 

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.