En tournée à l’heure actuelle du côté de la Nouvelle-Zélande avec les Lions Britanniques et Irlandais, Leigh Halfpenny va devoir se mettre en quête d’un nouveau club dès son retour du côté de la Rade. C’est le quotidien varois Var Matin qui en a fait l’annonce sur son site cet après-midi.

Défait hier soir face à Clermont 16-22 au Stade de France en finale du Top14,  le propriétaire du RCT Mourad Boudjellal ne cachait pas son agacement au micro de Canal+ :

On a ressenti son absence (celle de Leigh Halfpenny) pendant tout le match, on a laissé beaucoup de points au pied et c’est dommage, on a un des meilleurs buteurs au monde et qu’il soit pas là…qu’il soit au bord de la piscine en regardant la finale avec ses copains en ayant pas jouer un match*

La relation entre Boudjellal et Halfpenny n’a jamais manqué de piquant. En 2015, il connait une grave blessure au genou en warm-up face à l’Italie l’empêchant de prendre part à Coupe du Monde 2015. L’arrière doit observer une longue période de rééducation sur la saison 2015-2016. Leigh à peine sur pieds, Mourad Boudjellal avait ouvert les hostilités il y a un an déclarant : « Je ne paierai aucun joueur qui ne sera pas là en juin. » Malheureusement l’article 9 de World Rugby est clair, les joueurs appelés pour des tests internationaux doivent être libérés par leur club. Et Mourad de rajouter : « On peut aller dans tous les tribunaux du monde, mais quelqu’un qui ne joue pas pour nous, ne sera pas payé par le club. Je ne retiens personne en vertu de l’article 9 mais tout joueur qui quittera le club avant la finale ne sera pas payé. »

En fin de contrat cette année, il est alors courtisé alors par les Wasps, les Scarlets, les Cardiff Blues entre autres, c’est alors qu’on assiste au jeu du chat et de la souris pour une prolongation. Septembre 2016, Leigh Halfpenny révèle les clauses d’un accord avec Diego Dominguez et le propriétaire varois :

 Quand on a négocié cette année avec Mourad Boudjellal, dans mon contrat, il est écrit que je serai libéré si je suis sélectionné avec le Pays-de-Galles et les Lions Britanniques. C’est vrai que si je suis sélectionné avec les Lions Britanniques, c’est en même temps que les phases finales du Top 14. Si je suis pris, je vais rater la fin de la saison. J’en ai parlé longuement avec Diego Dominguez et Mourad Boudjellal. Ils m’ont dit que si j’étais pris avec les Lions Britanniques, ils seraient fiers et honorés d’avoir un joueur dans cette sélection et d’avoir fait progresser un joueur pour cette sélection. Pour ma part, j’apprécie énormément qu’ils aient accepté une telle clause dans mon contrat.

[…]

Pour les Lions, c’est encore loin. Je n’ai pas beaucoup joué ces-derniers temps. Je suis focalisé à 100% sur ma saison avec Toulon. Si je joue bien pour Toulon, alors j’espère être pris pour l’équipe nationale. Mais pour le moment, dans ma tête, je veux être bien physiquement et mentalement afin de construire et d’améliorer mes performances avec Toulon, chaque week-end pour Toulon.

Quelques mois plus tard, la sky révèle qu’une offre de 750.000£ par saison est à l’étude, ce qui ferait de lui, le joueur britannique le mieux payé de tous les temps. On le dit tiraillé par une envie de rester, mais en même temps peur de ne plus voir le maillot floqué du poireau*, Mike Ford – un des nombreux techniciens de l’époque – lui accorde alors quelques jours pendant les fêtes de fin d’année pour y voir plus clair, l’ex-technicien toulonnais espérait une réponse à son retour, en vain.

Vient alors le nouvel épisode des phases finales avec le RCT, dès la qualification en demi-finale, l’arrière gallois veut qu’un contrat parvienne sur sa table avant de prendre l’avion pour la Nouvelle-Zélande ce que semblerait lui garantir Mourad Boudjellal. Le gallois souhaite s’enlever une épine du pied afin d’avoir la tête 100% aux Lions. Malheureusement pour lui, Mourad Boudjellal déclarait la semaine dernière dans Var-Matin que le buteur était parti sans offre de contrat :

On est en négociations et c’est difficile. Si on ajoute les absences d’Halfpenny pour les Lions, les test-matchs de novembre avec l’équipe de Galles, le Tournoi et tous les congés que nous devrons en plus lui donner, on approchera les six mois d’absence dans l’année. On avance bien mais je ne signerai pas à n’importe quel prix. Pour le moment, il est parti sans offre de contrat.

Avec les déclarations d’hier, il semblerait que le feuilleton Halfpenny ait connu son épilogue, à moins qu’un énième rebondissement ait encore lieu, ce qui avec Mourad Boudjellal est tout sauf impossible…

*Le gallois n’a pas participé au match d’ouverture de la Tournée des Lions face aux NZ Barbarians. Il sera aligné mercredi prochain face aux Auckland Blues.

*En signant un nouveau contrat en dehors du Pays-de-Galles, Leigh Halfpenny se retrouve capturé par la loi Gatland et sera en concurrence avec d’autres gallois évoluant à l’étranger pour l’attribution d’une des cinq wild-cards pour jouer avec le Pays-de-Galles.

Sources : skysports.com/stuff.co.nz/walesonline.com/varmatin.com

Crédit photo : icon.sport

 

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.