La banderille du jour est signée de l’inusable, du cynique, du sournois sélectionneur de l’Angleterre Eddie Jones, qui a tout simplement décrété que les Lions allaient souffrir face aux Blacks à cause de leurs influences galloises.

Le sélectionneur qui a eu raison d’un back-to-back dans le 6 Nations – comprenez être titré deux fois d’affilée – donnait son point de vue dans un podcast du Daily Telegraph. Étrangement son commentaire coïncide presque à quelques jours près avec celui de Shane Horgan qui dans le Sunday Times avait déclaré que Warren Gatland pouvait être le maillon faible des Lions à cause d’un manque de flexibilité tactique.

Les gallois qui ont fini à la cinquième place du Tournoi des 6 Nations cette année, sont représentés à hauteur de 12 joueurs dont leur capitaine Sam Warburton. Et c’est justement cette influence galloise nourrie à la « Warrenball tactique » qu’Eddie Jones pointe du doigt :

Je pense que ça va être dur pour eux. Ils ont choisi le squad en fonction du jeu qu’ils allaient pratiquer et influencé par les coachs gallois. Ils vont attaquer comme les gallois, avec des courses sans trop de mouvement de ballon. Ils vont souffrir s’ils veulent battre les Blacks comme ça.

Avec les All-Blacks ce n’est pas juste une opposition physique, c’est aussi une opposition psychologique, et tu dois être vraiment très discipliné dans ton jeu. Tu dois leur sauter dessus et les mettre sous pression. Tu dois exercer une pression dans les compartiments du jeu qu’ils n’aiment pas et tu dois être assez habile pour concrétiser des occasions en points.

L’Irlande l’a très bien fait et je pense que les Lions vont vraiment souffrir. S’ils remportent le premier Test, ils peuvent gagner la série, si ça n’est pas le cas, ça risque d’être très compliqué pour eux.

Source et crédit photo : walesonline.om

 

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.