Interrogé par Gerard Meagher de The Guardian, Eddie Jones s’est montré particulièrement excédé au sujet de ses choix de sélectionner des joueurs néo-zélandais de naissance pour composer son training squad en vue de la Tournée d’été en Argentine.

Ces défenseurs vous diront : « Comment veux-tu qu’il fasse ? Les meilleurs anglais jouent les phases finales et s’apprêtent pour les Lions ! », d’autres plus mesurés vous diront « Le réservoir anglais n’est pas assez grand ? ». Forcé de constater que non. Eddie Jones L’AUSTRALIEN a dû s’expliquer concernant la présence de trois néo-z à Brighton pour le training squad que sont Jason Woodward, Willi Heinz et Nick Schonert. Excédé, il s’explique :

Je ne contrôle pas qui qualifie, et qui ne qualifie pas. C’est pas mon boulot. Vous parlez à la mauvaise personne. Mon boulot est de sélectionner des joueurs qualifiables pour l’Angleterre.

Si vous avez un problème avec le système de qualification, parlez aux gens qui font les règles mais pas moi.

Je me fous de comment ils sont qualifiés, je les prends. C’est le règlement auquel nous répondons. Je leur obéis comme un maître d’école le fait. Heinz a fait de belles prestations, mais vous devez vous rappeler qu’on ne l’appelle que pour le training camp uniquement.

Entre les Lions, les phases finales d’Aviva Premiership et les playoffs de Champions Cup, Eddie Jones n’avait guère l’embarras du choix, raison pour laquelle Heinz et Woodward sont présents et légitimes de par leurs grand-parents. Mais pourquoi ne pioche t’il pas dans le réservoir de jeunes talents anglais ? À cette question, il répond de manière cinglante :

Dites moi. Qui est là ? Je regarde de partout. Vous pensez que je ne fais pas mon travail ? Vous suggérez donc que je ne le fais pas correctement. Je prends les meilleurs joueurs disponibles pour l’Angleterre.

Chaque joueur qualifié pour l’Angleterre reçoit l’opportunité de jouer pour ce maillot. Je les choisis et s’ils ne veulent pas jouer, ils me disent non. Tout le monde a le choix. Qu’ils veulent jouer pour l’Angleterre ou non et qu’ils montrent de par l’énergie qu’ils mettent au travail et la façon dont ils se comportent. C’est la meilleure des indications pour savoir s’ils veulent jouer pour l’Angleterre.

Le durcissement de règles de qualification établies par World Rugby (de trois à cinq ans) devrait limiter ce genre de sélections à l’avenir. N’oublions pas que la Tournée des Lions est tous les quatre ans, et que la prochaine sera raccourcie d’une semaine à la demande de la Premiership. Donc à circonstances exceptionnelles, Eddie Jones répond par l’exceptionnel…

Source et crédit photo : theguardian.com

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.