• A quelques jours du tournoi de Paris, Pierre-Gilles Lakafia a fait son Rugby-Proust :
  • Nom ? Lakafia
  • Prénom ? Pierre-Gilles
  • Surnom ? Lakaf’ / PJ
  • Age, taille et poids ? 29 ans, 1m83, 97kg
  • Pointure ? 47,5
  • Club formateur ? S.Tours
  • Club actuel ? Professionnel à 7.
  • A quel poste évolues-tu ? Pilier, talonneur et ailier.
  • A quel âge as-tu commencé à jouer au rugby ? 14 ans.
  • As-tu pratiqué d’autres sports que le rugby ? Un peu d’athlétisme petit, du football et du judo.
  • Qu’est ce qui te plait dans le rugby ? Courir, mettre des appuis et relever des défis.
  • Tes parents ont été sportifs de haut-niveau en sport individuel (javelot (Jean-Paul Lakafia a été recordman de France de lancer du javelot NDLR) et disque) ; pourquoi avoir choisi un sport d’équipe ? Ca s’est fait tout seul. Avec mon frère, on voyait notre père hurler devant les matchs de Jonah Lomu, on a voulu essayer de jouer au rugby, et ça nous a plu !
  • As-tu déjà lancé le javelot et /ou le disque ? Oui, pour faire comme papa, et je faisais quelques compétitions scolaires.
  • Entre tes parents, ton grand-père et ton frère, de quoi parlez-vous pendant les déjeuners de famille ? Ahahah, on a des discutions qui peuvent durer un moment ! On refait le rugby, nos matchs, ce qu’on devrait faire ou changer …
  • Ton père, Jean-Paul, a participé aux JO de Los Angeles en 1984 ; avez-vous déjà parlé ensemble, de l’ambiance et de la magie des JO ? Oui, on a grandi en disant « mon père a fait les JO », on en a toujours été très fier. De ce que mon père nous a raconté, on ressentait tout le prestige, l’exigence, et le côté exceptionnel de cette compétition.
  • Quel est ton meilleur ami dans le rugby ? Sans aucune hésitation, mon frère.
  • Tu as également joué au rugby à XV ; Pourquoi es-tu passé du XV au VII ? C’était une question d’opportunités. Jean Claude Skrela est revenu vers moi au moment où mon contrat prenait fin avec Castres, j’avais hésité à sauter le pas la première fois, pas la seconde.
  • Parles-tu beaucoup de rugby avec ton frère, Raphaël, qui joue au Stade Français ? Oui, beaucoup. On est là pour nous dire les vérités, des conseils, se féliciter, ou s’encourager dans les périodes plus difficiles. On se tire vers le haut respectivement.

Lakafia4

  • Vas-tu le voir jouer et vient-il te voir jouer ? Je vais le voir quand je peux, lui ne peut pas faire les déplacements à l’étranger pour me voir, mais il se lève pour regarder en direct. Il viendra par contre nous encourager pour l’étape de Paris, et s’il le peut, aux JO.
  • Qui est le meilleur plaqueur ? Lui !
  • Qui est le plus turbulent entre ton frère et toi ? C’est lui, je suis sage comme une image.
  • La religion est-elle importante dans ton parcours ? Dans ma vie en général, mais en compétition, Virimi Vatakawa et moi sommes liés grâce à cela, notre foi nous porte.
  • As-tu suivi la CDM cet automne en Angleterre et qu’as-tu pensé du parcours de l’EDF ? J’ai suivi comme tout le monde, et j’étais triste pour certains joueurs qui sont des amis, que leur aventure se termine aussi durement contre les Blacks. Ils avaient vraiment bossé dur pour préparer cette compétition, on le voyait à Marcoussis.
  • Tu as joué à Albi en Pro D2 ; penses-tu que la Pro D2 soit un réservoir du Top14 et de rugby à VII ? La Pro D2 permet en tout cas de faire éclore certains joueurs français barré en top 14. Elle permet de prendre confiance en soit, avant de se lancer dans le grand bain du top 14.
  • Donne-nous ta définition d’un bon ailier au 7 ? C’est le finisseur, il doit marquer pour conclure le travail en amont de ses partenaires.
  • As-tu déjà fait appel à un préparateur mental à titre personnel ? Oui, depuis que j’ai 19 ans, j’ai compris l’impact de la préparation mentale sur la performance. Je travaille avec Christian Ramos en ce moment.
  • Penses-tu qu’un préparateur mental peut-être utile de manière collective ? Chaque joueur est diffèrent dans sa manière d’aborder les matchs, le stress. Je crois plutôt à une démarche personnelle qui mettra l’individu et sa performance au service du collectif.
  • Qualifié pour les JO, ça t’inspire quoi ? C’est tout simplement LE challenge d’une vie pour un sportif, le but ultime.

Lakafia1

  • A quelles épreuves des JO as-tu envie d’assister ? L’athlétisme bien sur, avec les finales du 100 et du 200 m !! Mais pour les JO, je crois que toutes les disciplines deviennent superbes à regarder.
  • Ta préparation mentale personnelle est-elle différente pour un tournoi IRB ou pour des JO ? Non, je m’attacherai à vivre les matchs à fond, l’un après l’autre, en utilisant toute l’expérience acquise tout au long du World Series de cette année.
  • Entre Bouclier de Brennus et médaille olympique, que préfères-tu et pourquoi ? Une médaille Olympique bien sûr car, avec tout le respect que j’ai pour le Brennus et ceux qui l’ont remporté, elle représente la récompense la plus légendaire qui soit dans le monde du sport.
  • Es tu favorable à plus d’entraînements communs filles et garçons au 7, comme cela s’est déjà fait ? Sur certains domaines ça peut être très intéressant. J’ai beaucoup de respect pour ce qu’elles arrivent à accomplir en compétition, et pour la somme de travail qu’elles abattent à Marcoussis.
  • Qu’appelle t’on la « culture du 7 » ? Il y a la culture du 7 pour le public qui est un esprit de fête, de célébrations et de rassemblement vraiment génial.
    Il y a la culture 7 pour les joueurs qui est synonyme de dépassement de soi, d’exigence et de vitesse.
    Le plaisir est bien sur vrai pour les deux.
  • Quel est ton tournoi préféré et pourquoi ? Capetown a été une tournée fantastique, de par son stade et son public qui ont été formidables, mais également pour tout ce que j’ai découvert de l’histoire de l’Afrique du Sud grâce à notre visite de l’île de Rubben Island.
  • Qu’est ce que tu voulais faire quand tu étais petit ? Je voulais être policier.
  • Quel est ton joueur préféré ? Jonah Lomu, j’ai pu lui serrer la main à Hong Kong l’année dernière …
  • Quelle est ta joueuse préférée ? Je dirais Marjorie Mayans pour ses plaquages youtubesque !
  • Quel est ton équipe préférée dans le jeu pour les femmes et les hommes (équipe nationale ou internationale) à 7 ou à 15 ? La France bien entendu ! Mais j’aime ce que font toutes les équipes polynésiennes.
  • Tu es d’origine wallisienne ; donnes-nous ton plat préféré ? C’est mon coté européen qui l’emporte sur la gastronomie avec la tourte au thon de ma grand mère maternelle.
  • Qu’est ce que tu emporterais avec toi sur une île déserte ? Le livre « La survie pour les nuls ».
  • L’apport des joueurs du Top 14 a-t-il été un réel plus pour la qualification aux JO ? Je n’ai pas pu suivre la compétition en direct, je me suis blessé la tournée précédent le tournoi qualificatif, mais je connais plusieurs joueurs comme Rémy Grosso, et Romain Martial qui sont de très bons joueurs à mes yeux.
  • Y aura-t-il des joueurs du Top 14 à Rio ? Je ne sais pas.
  • Que vas-tu faire en août 2016 ? Courir après une médaille.

Lakafia2

  • Que te vois-tu faire dans 30 ans ? Regarder mon fils traverser le terrain pour marquer des essais.
  • Qu’attends-tu du tournoi de Paris ? Montrer le rugby à 7 de haut niveau aux Français, continuer à faire mûrir notre équipe pour préparer Rio.
  • Penses-tu qu’il soit possible d’avoir autant de public dans les stades en France qu’à Hong-Kong ou Wellington ? Pas encore malheureusement, mais je le souhaite vraiment au fur et à mesure du temps.
  • Penses-tu que les épreuves de rugby à 7 des JO vont être retransmises à la TV ? Oui !
  • Que faut-il faire pour le 7 soit plus développé en France ? Continuer de retransmettre le World Series et organiser un championnat en France.
  • Es-tu favorable à un championnat de rugby à 7 ? Oui.
  • Que faut-il faire pour le mettre en place ? Que les clubs prennent conscience de l’intérêt d’une telle discipline pour développer les qualités de ses joueurs.
  • Penses-tu que l’engouement et la médiatisation pour le rugby féminin vont et peuvent durer ? Je l’espère pour elles.
  • Doit-on parler de « rugby féminin », de « rugby au féminin » ou de « rugby tout court » en ce qui concerne les filles, alors que les règles sont les mêmes pour les filles et les garçons ? Rugby féminin me semble bien, je ne vois rien de péjoratif en cela.
  • Que penses-tu du professionnalisme dans le rugby féminin ? Ca ne peut être qu’une bonne chose au regard de ce que cela a apporté au rugby masculin.
  • Es-tu satisfait de la manière dont le contrat est fait entre les joueurs de France 7 et la fédération ? Que faudrait-il pour encore l’améliorer ? Etre sous contrat avec la fédération pour pouvoir s’entraîner toute l’année à 7 est une très bonne chose, l’équipe de France à 7 a pu grandir grâce à cela.
  • Un petit garçon de 8 ans veut commencer à jouer au rugby, que lui dis-tu ? Gros, maigre, petit ou grand, tente ce que tu veux sur le terrain, essaye et fais toi plaisir.
  • Pourquoi le Top 8 féminin a-t-il autant de mal à s’implanter en France ? Je ne suis vraiment pas au point sur ce sujet la, désolé.
  • Serais-tu prêt à passer dans des Ecoles de Rugby pour rencontrer des jeunes joueurs et joueuses pour promouvoir ta discipline ? Oui, on le fait déjà lorsque nous sommes en tournée.
  • Tu arrives à te peigner facilement ? En fait, je ne me peigne pas, je les démêle, et l’élastique fait le reste !

Lakafia10

  • Crédit photo Vincent Inigo
  • Comment gères-tu les décalages horaires lorsque tu es en tournoi? Difficilement, mais les entraînements aident à rythmer mes journées pour me caler au plus vite.
  • Y a-t-il un objet dont tu ne te sépares jamais ? Un bracelet en caoutchouc à mon poignet droit, que m’a donné mon frère quand j’avais 18 ans avant que je ne parte en tournée avec les moins de 18 ans.
  • Y a-t-il quelque chose qui te fasse stresser et si oui comment l’arrêtes-tu ? Les matchs sont stressants, ma foi m’aide beaucoup à ce moment là en particulier.
  • Le monde du rugby (joueurs, entraîneurs, dirigeants, diffuseurs …) est-il machiste, voire sexiste ? Sincèrement je ne sais pas, je respecte vraiment ce que les filles font pour ma part.
  • Le maillot de l’EDF, tu le préfères bleu ou blanc ? Bleu, on dirait une armure.

Lakafia9

  • Crédit photo Vincent Inigo
  • Qu’est-ce que le French Flair au 7, selon toi ? Notre capacité à gagner des matchs ingagnables.
  • Sais-tu faire une caipirinha ? Non.
  • Avec qui aimerais-tu passer 24 heures ? Michael Jackson, c’est compliqué maintenant…
  • Avec qui aimerais-tu faire 1 selfie ? Wladimir Klitshko (boxeur russe champion du monde poids lourds NDLR)
  • Tu es plutôt famille ou plutôt copains et / ou copines ? Famille.
  • Quel est ton meilleur souvenir de rugby ? Notre victoire en finale de Pro D2 où je marque un essai.
  • Quel est ton pire souvenir de rugby ? Un match contre Agen quand je jouais avec Castres.
  • Penses-tu que la qualification des filles et des garçons pour les JO va déclencher des vocations pour le rugby à 7 ? Oui, je pense également que toute cette saison continue de créer un intérêt pour le 7 en général.
  • De quoi parlez-vous dans les vestiaires ? C’est classé SECRET DEFENSE, désolé.
  • Quel est ton juron favori sur un terrain et / ou dans la vie ? Je ne dis jamais de gros mots…
  • Qualité préférée chez 1 rugbyman ? L’explosivité.
  • Quelle est la première chose que tu fais en arrivant dans les vestiaires ? Je sors ma carte de Jésus et je l’accroche au dessus de ma place.
  • Quelle est la première chose que tu fais en arrivant chez toi ? J’embrasse ma femme et mon fils.
  • Quel serait ton plaisir interdit ? Jouer à la Playstation toute une journée…
  • As-tu déjà fait un « truc de dingue » ? Apprendre à faire des backflips dans une chambre d’hôtel à Tokyo avec Vincent Inigo et Paul Albaladejo.

Lakafia7

  • Crédit photo Vincent Inigo
  • Ton héros et / ou héroïne préférée dans la vie et dans la fiction ? Mon père, et Batman.
  • Quel livre est sur ta table de nuit en ce moment ? Faut que j’envisage d’acheter une table de nuit !
  • Ton rêve de bonheur ? Mes enfants heureux qui s’entendent comme je m’entends avec les miens.
  • Ton plus grand malheur ? Perdre un être cher.
  • Quel est le bruit que tu préfères entendre ? Le petit « bip » de la Playstation.
  • Quelle est ta musique ou ta chanson préférée et celle que tu ne supportes plus ou pas ? J’aime beaucoup « Man in the Mirror » de Michael Jackson, il n’y a rien d’insupportable musicalement sinon.
  • Ta couleur, ta fleur et ton oiseau préféré ? J’aime le noir, les orchidées, et je ne connais pas grand chose en oiseau.
  • Quel est ton plat préféré ? Tourte au thon de ma grand-mère.
  • Quelle est ta boisson préférée ? Le vin.
  • Don de la nature que tu aimerais avoir ? Pouvoir chanter.
  • Y a-t-il un don ou une qualité supplémentaire au rugby, que tu aimerais avoir ? Etre très endurant.
  • Quelle est la faute au rugby pour laquelle tu as le plus d’indulgence ? L’erreur tactique.
  • Quelle est la faute dans la vie pour laquelle tu as le plus d’indulgence ? La gourmandise.
  • Quelle est ta devise sur le terrain ? Livre-toi.
  • Quelle est ta devise dans la vie ? Je n’en ai pas de particulière.
  • Crois-tu que c’est utile de se mettre trop de pression quand tu fais ta passion, ton sport, ce que tu aimes ? (Question que Jonathan Laugel aurait aimé que je lui pose dans un #RugbyProust NDLR) Bien sûr que non, il y a un juste équilibre à trouver entre les exigences qu’entraîne la pratique de notre sport à haut niveau, et prendre du plaisir à vivre de notre passion.
  • Comment a réagi Guy Novès quand tu lui as dis que tu ne voulais pas jouer avec le XV de France avant les J.O ? (Question que Julien Candelon aurait aimé que je lui pose dans un #RugbyProust NDLR) Ahahah ! Je répondrai que Cand’ est sacrement barjo des fois…

Lakafia6

  • Quelle est la question que je t’ai posée à laquelle tu n’aurais pas aimé répondre ? Je ne savais pas quoi répondre au sujet du top 8 féminin.
  • Question d’un petit garçon de 10 ans : Quel était votre joueur préféré quand vous aviez 10 ans ? Je ne connaissais pas le rugby à 10 ans, mais j’aurais déjà été fan de Jonah Lomu, et je le serais toujours.
  • A quelle question aurais-tu aimé répondre ? Je pense que tu me les as toutes posées !
  • Le rugby disparait : une épitaphe ? Courage, force et solidarité.
  • Que souhaites-tu ajouter ? Merci de prendre ce temps pour promouvoir le 7, et l’équipe de France, on se voit à l’étape de Paris !

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.