• Nom : Candelon
  • Prénom :  Julien
  • Surnom :  Candel ou Cand
  • Age : 35 ans
  • Club formateur : Tournon d’Agenais (47)
  • Club actuel :  France à 7 (FFR)
  • A quel poste évolues-tu ?    Ailier ou ½ de mêlée
  • A quel âge as-tu commencé à jouer au rugby ? 8 ans
  • Pourquoi avoir choisi ce sport ? Parce que mon père, mon frère et mes copains y jouaient.
  • As-tu pratiqué d’autres sports que le rugby ? Oui, judo, escalade, aviron, VTT, athlétisme (saut à la perche).
  • Candelon7
  • Qu’est ce qui te plait dans le rugby ?  Tout, être sur le terrain, jouer et m’amuser.
  • Quel est ton meilleur ami dans le rugby ? Je n’ai pas de meilleur ami, ni dans la vie ni au rugby, mais j’ai plein d’amis, bons ou très bons.
  • Tu as également joué au rugby à XV, pourquoi es-tu passé du XV au VII ? Parce que j’avais besoin de changer d’air, d’un nouveau souffle.
  • Tu as été champion de France avec l’USAP en 2009, qu’est ce que ça t’as fait de les voir descendre en Pro D2 ? Ça m’a fait beaucoup de peine, pour les joueurs, les supporters, parce que je sais, pour l’avoir vécu à Narbonne, que c’est très, très douloureux.
  • Guilhem Guirado vient de devenir capitaine de l’EDF à XV, vous avez été coéquipiers à Perpignan, que penses-tu de sa nomination ? Je suis fier de lui, et très heureux pour lui. C’est un gros bosseur, qui n’a rien volé et qui a su attendre son tour. Il mérite tout ce qu’il a, et comme c’est un super mec, j’en suis heureux.
  • Parle-nous de tes 2 sélections en EDF à XV ? C’est un moment dans ma carrière que je n’oublierai jamais, j’ai appris ce qu’était le très haut niveau. C’est comme un titre, on ne vous l’enlèvera jamais !
  • As-tu suivi la CDM cet automne en Angleterre et qu’as-tu pensé du parcours de l’EDF ? Oui je l’ai suivi, et j’y ai pris un plaisir énorme. En tant que passionné de rugby c’était géant. En tant que supporter français c’était gênant. Je connais les joueurs et je n’ai pas vu leur meilleur visage et j’étais triste pour eux, parce qu’il ne faut pas se tromper, quand on perd un match, c’est le joueur le plus triste, ce sont des compétiteurs, aucun n’a de plaisir à vivre la défaite.
  • Candelon4
  • Tu as joué à Toulouse ou tu as remporté 2 titres (Crabos en 1999 et Espoir en 2003), penses-tu que Guy Novès soit la « solution miracle » pour le XV de France ? Guy est un très grand manage, son palmarès parle pour lui. Parler de solution miracle voudrait dire que le rugby français est en perdition. Je crois qu’il a un mode de fonctionnement qui peut remobiliser les hommes, et ça c’est une notion primordiale pour passer à autre chose. Ensuite il ne fera rien seul, si toute la fameuse « famille du rugby » œuvre pour la réussite de notre équipe nationale, sa tâche sera plus simple !
  • Que penses-tu de sa liste de 31 joueurs et de la présence au stage de Virimi Vakatawa ? Je pense que sa liste est cohérente, et en accord avec un nouveau cycle. La présence de Virimi est pour moi une opportunité supplémentaire de tester les forces présente en France. Virimi est français, il est très performant à 7, pourquoi ne pas s’en servir ?
  • Donne-nous ta définition d’un bon 3/4 aile au 7 ? Être capable de finir, créer et attirer les défenses pour mieux les renverser.
  • Pourquoi es-tu meilleur en vitesse à 35 ans qu’à 32 ans ? Parce que je m’amuse beaucoup, le rugby est un sport, et le sport est jeu. Il faut prendre du plaisir pour être performant, et moi j’en prends autant qu’à 8 ans.
  • As-tu déjà fait appel à un préparateur mental ? Jamais d’initiative personnelle.
  • Es tu favorable à plus d’entrainements communs filles et garçons au 7, comme cela s’est déjà fait ? J’ai trouvé intéressant nos oppositions par le passé, mais je crois qu’il reste préférable que chacune des deux équipes fasse du 7 contre 7 en opposition par équipe. À 6 mois des J.O nous devons travailler sur nos points propres. Mais je me répète ce n’est pas inintéressant.
  • Qu’appelle t’on la « culture du 7 » ? La liberté, les espaces, la vitesse, la folie.
  • Candelon11
  • Quel est ton tournoi préféré et pourquoi ? Dans quelques mois je dirai Jean Bouin à Paris, jusque là je pense que Cape Town vient de conquérir mon cœur.
  • Qu’est ce que tu voulais faire quand tu étais petit ? Grandir.
  • Quel est ton joueur préféré ? Jason Robinson à XV. A 7 il y a beaucoup de prétendants.
  • Quelle est ta joueuse préférée ? Le collectif Français, elles sont remarquables !
  • Quel est ton équipe préférée dans le jeu pour les femmes et les hommes (équipe nationale ou internationale) à 7 ou à 15 ? Comme dit plus haut les filles françaises sont un exemple. Chez les hommes les Fiji sont l’attraction, mais j’aime beaucoup mon équipe.
  • Qui inviterais-tu à un diner ? Ma femme.
  • C’est toi qui a « délivré » les bleus à Cape Town pour terminer 3e du tournoi, à quoi as-tu pensé en marquant cet essai face au Kenya ? À aller m’excuser auprès de Virimi de ne pas lui avoir fais la passe, parce que je voulais marquer au plus près des poteaux.
  • Tu es également consultant pour BeIN Sports, vas-tu continuer après l’arrêt de ta carrière sportive ou aspires-tu à un autre métier ? Je prends beaucoup de plaisir à commenter les matchs, donc j’aimerai que ça dure, maintenant je ne décide pas de tout.
  • Tu es décrit comme « déconneur » et « vanneur » ? Est-ce une façade ? Je pense que ce n’est pas une façade, je prends la vie avec beaucoup de plaisir et je le communique. Peut être trop parfois pourront dire certains.
  • Qualifié pour les JO, ça t’inspire quoi ? Ça m’inspire que le rugby mérite de participer au plus grand événement sportif planétaire, et que nous avons œuvré pour que la France y soit.
  • Candelon8
  • L’apport des joueurs du Top 14 a-t-il été un réel plus pour la qualification aux JO ? Il y a contribué, en tout cas les joueurs qui nous ont rejoins ont été irréprochables.
  • Y aura-t-il des joueurs du Top 14 à Rio ? Je ne sais pas je suis joueur et pas sélectionneur, mais c’est une possibilité.
  • Que vas-tu faire en août 2016 ? J’espère être à Rio en short chaussettes crampons.
  • Que te vois-tu faire dans 30 ans ?  Je ne sais déjà pas ce que je fais dans 3 jours, et puis la vie m’a appris à ne pas trop se projeter.
  • En mai 2016, il y aura, à Paris, une étape masculine du rugby à 7, pourquoi pas une étape féminine conjointe ? Y serais-tu favorable ? Il y aura une étape féminine à Clermont Ferrand, après pour coupler les deux tournois il faut des installations et Jean Bouin ne dispose pas de plusieurs terrains annexes et vestiaires qui pourrait accueillir 16 équipes masculines et 12 équipes féminines en même temps. Mais il est clair que cela aurait un bon impact.
  • Penses-tu qu’il soit possible d’avoir autant de public dans les stades en France qu’à Hong-Kong ou Wellington ? Oui, la France est un pays de rugby, la France est festive, donc quand les gens sauront que les deux sont réunis dans un même lieu ça se remplira.
  • Penses-tu que les épreuves de rugby à 7 des JO vont être retransmises à la TV ? Oui, certain même.
  • Que faut-il faire pour que le 7 soit plus développé en France ? Que l’on gagne, ça donnera encore plus envie aux gens de s’y intéresser.
  • Penses-tu que l’engouement et la médiatisation pour le rugby féminin vont et peuvent durer ? Oui bien sûr, le rugby féminin n’est plus un OVNI, il fait parti du paysage maintenant.
  • Doit-on parler de « rugby féminin », de « rugby au féminin » ou de « rugby tout court » en ce qui concerne les filles, alors que les règles sont les mêmes pour les filles et les garçons ? On doit parler de rugby ! Après on dit les féminines ou les masculins pour distinguer de qui on parle, mais c’est le même sport.
  • Que penses-tu du professionnalisme dans le rugby féminin ? Je pense notamment à 7, que c’est presque inévitable. Elles ne peuvent pas s’entraîner 4 heures à haute intensité par jours et filer travailler après. Ça ne peut pas durer sur une saison entière, qui plus est Olympique.
  • Es tu satisfait de la manière dont le contrat est fait entre les joueurs de France 7 et la fédération ? Que faudrait-il pour encore l’améliorer ? Je trouve qu’il est cohérent. Pour l’améliorer, c’est difficile à dire, on va dire qu’il faut en augmenter les montants…
  • Un petit garçon de 8 ans veut commencer à jouer au rugby, que lui dis-tu ? Viens t’amuser avec tes copains. On est mieux dehors à plusieurs, que seul devant ta télé.
  • Candelon9
  • Pourquoi le Top 8 féminin a-t-il autant de mal à s’implanter en France ? Parce que le Français est long à séduire.
  • Serais-tu prêt à passer dans des Ecoles de Rugby pour rencontrer des jeunes joueurs et joueuses pour promouvoir ta discipline ? Pour les enfants je n‘ai pas de problèmes à me déplacer, dans la mesure de mes disponibilités, surtout avec notre planning très chargé.
  • Tu as une formation de paysagiste, quel arbre préfères-tu greffer ? Je n’ai pas de préférences, si ce n’est celle de créer et aménager un jardin, plus que de greffer.
  • As-tu déjà entretenu les pelouses de Marcoussis ou de Perpignan ? Non, ni l’un ni l’autre, par contre échangé avec les responsables des espaces verts du CNR oui très souvent. Pour l’anecdote, j’ai fais un aller retour de tondeuse au stade Michelin de Clermont après le match ASM vs Ospreys. Mais c’était pour rire.
  • As-tu finalement la main verte ? De par ma taille, mes mains sont proches de la pelouse surtout si elle n’est pas fraîchement tondue, donc je pense que j’ai les mains vertes, oui.
  • Préfères-tu jouer sur de la « vraie » herbe ou sur du synthétique ? La vraie, elle est naturelle, et notre corps est fait pour répondre à cette surface.
  • Y a-t-il un objet dont tu ne te sépares jamais ? Mon téléphone.
  • Y a-t-il quelque chose qui te fasse stresser et si oui comment l’arrêtes-tu ?  Je ne suis pas un grand stressé.
  • Le monde du rugby (joueurs, entraineurs, dirigeants, diffuseurs …) est-il machiste, voire sexiste ? Il est conservateur, mais il change.
  • Le maillot de l’EDF, tu le préfères bleu ou blanc ? Blanc, les trois couleurs y sont représentées.
  • Candelon3
  • Qu’est-ce que le French Flair au 7, selon toi ? Le 7 est le French Flair. Prises d’initiatives, prises de risques, un peu de folie.
  • Sais-tu faire une caipirinha ? Non mais déjà vu faire quand j’étais gamin…et je ne m’en rappelle plus. Je ferai une remise à niveau le 12 Août.
  • Avec qui aimerais-tu passer 24 heures ? Ma femme et ma fille sont mes soutiens, donc avec elles.
  • Avec qui aimerais-tu faire 1 selfie ? Messi.
  • Tu es plutôt famille ou plutôt copains et / ou copines ? Famille.
  • Quel est ton meilleur souvenir de rugby ? La ½ finale de championnat de France 2009 avec L’USAP à Gerland contre le Stade Français.
  • Quel est ton pire souvenir de rugby ? La relégation du RCNM Narbonne en 2007.
  • Penses-tu que la qualification des filles et des garçons pour les JO va déclencher des vocations pour le rugby à 7 ? La qualification peut être, une médaille encore plus.
  • De quoi parlez-vous dans les vestiaires ? De tout, ça dépend qui lance le sujet. Avec des joueurs dont l’âge est compris entre 19 ans et 35 ans il y a pas mal de sujets…
  • Quel est ton juron favori sur un terrain et / ou dans la vie ? Putain ou Merde, j’alterne pour ne pas être répétitif.
  • Qualité préférée chez 1 rugbyman ? Généreux.
  • Quelle est la première chose que tu fais en arrivant dans les vestiaires ? Au CNR, je dis bonjour. En match je vide mon sac.
  • Quelle est la première chose que tu fais en arrivant chez toi ? Poser le téléphone, du moins j’essaye…
  • Quel serait ton plaisir interdit ? Aucun, je ne me refuse rien.
  • As-tu déjà fait un « truc de dingue » ? Enfermer avec des partenaires une chèvre dans la chambre de l’entraîneur.
  • Ton héros et / ou héroïne préférée dans la vie et dans la fiction ? Dans la vie Nelson Mandela suscite l’admiration, dans la fiction je n’ai pas de héros.
  • Ton rêve de bonheur ? La vie sans soucis.
  • Candelon10
  • Ton plus grand malheur ? Enterrer le fils d’un super pote.
  • Quel est le bruit que tu préfères entendre ? Le bruit des vagues.
  • Quelle est ta musique ou ta chanson préférée et celle que tu ne supportes plus ou pas ? J’écoute un peu tout, mais Cali et Francis Cabrel sont des artistes qui me détendent. Je ne supporte pas la musique qui ne porte pas à s’amuser et danser.
  • Ta couleur, ta fleur et ton oiseau préféré ? Bleu, la rose, le flamand rose.
  • Quel est ton plat préféré ? J’aime presque tout, mais je dirai : lasagnes.
  • Quelle est ta boisson préférée ? L’eau m’accompagne beaucoup, mais j’apprend à apprécier le vin.
  • Don de la nature que tu aimerais avoir ? Je ne trouve pas.
  • Y a-t-il un don ou une qualité supplémentaire au rugby, que tu aimerais avoir ? Les appuis et le raffut de Virimi Vakatawa.
  • Pour quelle faute au rugby as-tu le plus d’indulgence ? Ballon gardé au sol.
  • Quelle est la faute dans la vie pour laquelle tu as le plus d’indulgence ? De goût.
  • Quelle est ta devise sur le terrain ? Ne lâche pas.
  • Quelle est ta devise dans la vie ? Profite de chaque instant.
  • Crois-tu que c’est utile de se mettre trop de pression quand tu fais ta passion, ton sport, ce que tu aimes ? (Question que Jonathan Laugel aurait aimé que je lui pose dans un #RugbyProust NDLR )  Non trop de pression peut emmener la contre performance. Le plaisir doit prendre le pas sur la pression et rendre plus fort par la sérénité.
  • Quelle est la question que je t’ai posée à laquelle tu n’aurais pas aimé répondre ? La suivante, le rugby disparaît : une épitaphe ?
  • A quelle question aurais-tu aimé répondre ? Comment a réagi Guy Noves quand tu lui as dis que tu ne voulais pas rejouer avec le XV de France avant les J.O ?
  • Le rugby disparait : une épitaphe ? Déjà le début de phrase est impossible. Si cela venait à arriver il faudrait évidemment l’inscrire.
  • Pour le mag, fais-nous une « candelonade » ? Difficile, une « candelonade » ne s’improvise pas et ne se programme pas. Il faut être là au bon endroit au bon moment… je dirai que : « Si tes résultats ne sont pas à la hauteur de tes espérances, dit toi que le Grand Chêne aussi, un jour, a été un gland ». Toujours garder espoir.
  • Que souhaites-tu ajouter ?  Merci, je n’avais pas autant écrit depuis le lycée…

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.