L’Australien Eddie Jones a été officiellement nommé vendredi pour 4 ans à la tête du XV d’Angleterre où il succède à Stuart Lancaster, a annoncé la Fédération anglaise de rugby.

« Eddie Jones a été nommé nouvel entraîneur de l’Angleterre pour un contrat de quatre ans », peut-on lire sur le site de la Fédération.

Le contrat doit débuter en décembre, ce qui permettra à Jones, âgé de 55 ans, d’être à pied d’oeuvre avec l’équipe bien « en amont du match d’ouverture du Tournoi des six nations contre l’Écosse à Murrayfield le 6 février », précise la Fédération.

« La possibilité de prendre les rênes de ce qui est probablement le poste le plus emblématique du monde du rugby international ne se présente pas tous les jours et je me sens chanceux d’avoir cette opportunité », a déclaré l’Australien.

Il succède donc à Stuart Lancaster qui, malgré un nouveau contrat de six ans signé en 2014, a démissionné le 11 novembre de son poste de sélectionneur du XV de la Rose, un mois après le fiasco de la Coupe du monde organisée par l’Angleterre.

Devant leur public, les Anglais n’étaient pas parvenus à atteindre les quarts de finale, éliminés en phase de poules dans un groupe particulièrement difficile avec l’Australie, finalement finaliste, le pays de Galles, quart de finaliste, l’Uruguay et les Fidji. Seuls les deux premiers se qualifiant pour les quarts, l’Angleterre avait été éliminée en ayant concédé des défaites face à l’Australie (33-13) et au pays de Galles (28-25).

« Je suis maintenant impatient de travailler avec la Fédération anglaise de rugby et les joueurs afin d’avancer après la déception qu’a connue l’Angleterre lors de la Coupe du monde et j’espère construire une nouvelle équipe qui reflètera le niveau de talent qui existe au sein du jeu anglais », a ajouté Jones.

« Je pense que l’avenir est prometteur pour l’Angleterre », a-t-il encore affirmé.

Encore auréolé de sa réussite avec le Japon au Mondial, avec une victoire de prestige face aux Springboks sud-africains en phase de poules (34-32), Jones avait pris les commandes des Stormers, la franchise sud-africaine du Cap en Super Rugby, la semaine dernière. Il avait alors immédiatement démenti en conférence de presse tout projet de devenir sélectionneur de l’Angleterre: « Je suis entièrement dévoué aux Stormers, les gars », avait-il assuré le 12 novembre.

A propos de l'auteur

Passionné de rugby depuis ma tendre enfance que j'ai passée dans les travées de la tribune CGT du stade Aimé Giral, je suis l'initiateur du projet Up And Under depuis Juillet 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.