Le sélectionneur des États-Unis Mike Tolkin a profondément remanié son équipe en procédant à douze changements pour affronter l’Afrique du Sud, mercredi, au Stade Olympique de Londres dans le cadre de la poule B.

Peu habitué à ce genre de rotation massive, Tolkin n’a conservé du match perdu contre l’Écosse (39-16) que l’arrière Blaine Scully, le talonneur Phil Thiel et le 3e ligne centre Samu Manoa, qui a été promu pour la première fois capitaine des Eagles.

L’ailier star de Biarritz Takudzwa Ngwenya, qui a disputé les deux premiers matches des Américains, ne figure pas sur la feuille de match.

Sur les 23 joueurs retenus, sept n’ont pas encore disputé la moindre minute durant cette Coupe du monde dont cinq qui débuteront contre les Springboks, les trois-quarts Louis Stanfill, Zach Test et Andrew Suniula et les avants Matthew Trouville et Niku Kruger.

Les États-Unis sont actuellement derniers de la poule B avec toujours aucun point au compteur. Ils termineront la compétition contre le Japon le 11 octobre à Gloucester.

Le XV de départ des États-Unis

Scully – Thompson, Niua, A. Suniula, Test – (o) S. Suniula, (m) Kruger – Quill, Manoa, Barrett – Trouville, Stanfill – Baumann, Thiel, Kilifi

Remplaçants: Taufetee, Fenoglio, Moeakiola, Lamositele, Dolan, McFarland, Petri, Wyles

A propos de l'auteur

Passionné de rugby depuis ma tendre enfance que j'ai passée dans les travées de la tribune CGT du stade Aimé Giral, je suis l'initiateur du projet Up And Under depuis Juillet 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.