Depuis le début de cette coupe du Monde beaucoup de sanctions et de passages devant la commission de discipline font débat. Up And Under vous propose aujourd’hui de revenir sur toutes les citations et sanctions. A vous de faire une idée ensuite.

(attention si certaines vidéos ne se lancent pas il faut actualiser la page)

Mariano Galarza (Argentine)

Le joueur argentin est cité en vertu de la loi 10.4(m) pour un contact avec la zone des yeux.

10.4(m) :
« Actes contraires à l’esprit sportif. Un joueur ne doit rien faire qui soit contraire à l’esprit sportif sur l’enceinte de jeu. »

L’action :

Galerza

La sanction :

Le joueur est suspendu neuf semaines, sanction confirmée en appel.

Nemani Nadolo (Fidji)

L’ailier des fijdi est cité en vertu de la loi 10.4(e)

1O.4(e) :
« Un joueur ne doit pas plaquer (ou tenter de plaquer) un adversaire au-dessus de la ligne des épaules même si le plaquage commence en dessous du niveau des épaules. Un plaquage au cou ou à la tête de l’adversaire est un acte de jeu dangereux. »

La vidéo de l’action :

La sanction :

Une semaine de suspension pour Nadolo.

Valentin Ursache (Roumanie)

Le joueur roumain est cité en vertu de la loi 10.4(e)

1O.4(e) :
« Un joueur ne doit pas plaquer (ou tenter de plaquer) un adversaire au-dessus de la ligne des épaules même si le plaquage commence en dessous du niveau des épaules. Un plaquage au cou ou à la tête de l’adversaire est un acte de jeu dangereux. »

La vidéo de l’action :

UrsacheVsFra

La sanction :

Le joueur est suspendu une semaine.

Tevita Mailau (Tonga)

Le joueur des Tonga est cité en vertu de la loi 10.4(e)

1O.4(e) :
« Un joueur ne doit pas plaquer (ou tenter de plaquer) un adversaire au-dessus de la ligne des épaules même si le plaquage commence en dessous du niveau des épaules. Un plaquage au cou ou à la tête de l’adversaire est un acte de jeu dangereux. »

L’action :

MailauVsNam

La sanction :

Le pilier de l’USAP est suspendu pour deux semaines.

Manasa Saulo (Fidji)

Le joueur des Fidji est cité pour piétinement en vertu de la loi 10.4(b)

10.4(b) :
« Piétinement. Un joueur ne doit pas marcher sur un adversaire ni le piétiner. »

L’action :

SauloVsPDG

Attention l’action n’est pas évidente à voir. Je n’ai trouvé que cette diffusion de la rencontre pour obtenir les images, il faut bien rester sur le 3 fidjien (en blanc) à gauche de l’image.

La sanction :

Le pilier fidjien est suspendu 10 semaines suite à ce geste.

Alesana Tuilagi (Samoa)

Le joueur des Samoa est cité en vertu de la loi 10.4(a) pour avoir été percuté le genou en avant.

10.4(a) :
« Coup de poing ou de coude. Un joueur ne doit pas frapper un adversaire du poing ou du bras, coude compris, ainsi que de l’épaule, de la tête ou du ou des genoux. »

L’action :

original-2

La sanction :

Pour ce geste Alessana Tuilagi est suspendu cinq semaines. Sanction réduite à deux semaines après appel.

Michael Hooper (Australie)

Le flanker australien est cité en vertu de la loi 10.4(h)

1O.4(h) :
« Un joueur ne doit pas charger dans une mêlée spontanée ou un maul. Une charge comprend tout contact effectué sans utiliser les bras ou sans saisir un joueur. »

L’action :

La sanction :

Michael Hooper écope d’une sanction d’une semaine de suspension.

Mihai Macovei (Roumanie)

Le troisième ligne centre roumain est cité en vertu de la loi 10.4(e)

1O.4(e) :
« Un joueur ne doit pas plaquer (ou tenter de plaquer) un adversaire au-dessus de la ligne des épaules même si le plaquage commence en dessous du niveau des épaules. Un plaquage au cou ou à la tête de l’adversaire est un acte de jeu dangereux. »

L’action :

MacoveiVsCan

La sanction :

Mihai Macovei écope de deux semaines de suspension.

Renaldo Bothma (Namibie)

Renaldo Bothma est cité en vertu de la loi 10.4(e)

1O.4(e) :
« Un joueur ne doit pas plaquer (ou tenter de plaquer) un adversaire au-dessus de la ligne des épaules même si le plaquage commence en dessous du niveau des épaules. Un plaquage au cou ou à la tête de l’adversaire est un acte de jeu dangereux. »

L’action :

BothmaVsGeo

La sanction :

Deux semaines de suspension pour Renaldo Bothma.

Nick Blevins (Canada)

Le centre canadien est cité en vertu de la loi 10.4(e)

1O.4(e) :
« Un joueur ne doit pas plaquer (ou tenter de plaquer) un adversaire au-dessus de la ligne des épaules même si le plaquage commence en dessous du niveau des épaules. Un plaquage au cou ou à la tête de l’adversaire est un acte de jeu dangereux. »

L’action :

BlevinsVsRom

La sanction :

Pour cette action Nick Blevins est suspendu pour cinq semaines.

Paula Ngauamo (Tonga)

Ngauamo est cité en vertu de la loi 10.4(j)

10.4(j) :
« Soulever (lifting) un joueur du sol et le laisser tomber ou le pousser vers le sol alors que ledit joueur a toujours les pieds en l’air de telle sorte que sa tête et/ou le haut de son corps heurte le sol est un acte de jeu dangereux. »

L’action :

La sanction :

Pour cette action Paula Ngauamo est suspendu pour trois semaines.

Marcelo Bosch (Argentine)

Marcelo Bosh est cité en vertu de la loi 10.4(e)

1O.4(e) :
« Un joueur ne doit pas plaquer (ou tenter de plaquer) un adversaire au-dessus de la ligne des épaules même si le plaquage commence en dessous du niveau des épaules. Un plaquage au cou ou à la tête de l’adversaire est un acte de jeu dangereux. »

L’action :

La sanction :

Pour cette action Marcelo Bosh est suspendu pour une semaine.

Ross Ford et Jonny Gray (Ecosse)

Les deux écossais sont cités en rapport des lois 10.4(e) et 10.4(j)

1O.4(e) :
« Un joueur ne doit pas plaquer (ou tenter de plaquer) un adversaire au-dessus de la ligne des épaules même si le plaquage commence en dessous du niveau des épaules. Un plaquage au cou ou à la tête de l’adversaire est un acte de jeu dangereux. »

10.4(j) :
« Soulever (lifting) un joueur du sol et le laisser tomber ou le pousser vers le sol alors que ledit joueur a toujours les pieds en l’air de telle sorte que sa tête et/ou le haut de son corps heurte le sol est un acte de jeu dangereux. »

La vidéo de l’action :

original

Sanctions :

3 semaines pour Jonny Gray et Ross Ford. Appel en cours.

Sean O’Brien (Irlande)

Sean O’Brien est cité en vertu de la loi 10.4(a)

10.4(a) :
« Coup de poing ou de coude. Un joueur ne doit pas frapper un adversaire du poing ou du bras, coude compris, ainsi que de l’épaule, de la tête ou du ou des genoux. »

La vidéo de l’action :

La sanction :

Sean O’Brien est suspendu pour une semaine.

Je n’ai volontairement pas mis les actions litigieuses qui auraient pu valoir des suspensions. Je le ferai peut-être dans les jours qui viennent.
Si j’ai oublié des suspensions n’hésitez pas à me le dire. Je me suis basé sur la page de World Rugby.

A propos de l'auteur

Passionné de rugby depuis ma tendre enfance que j'ai passée dans les travées de la tribune CGT du stade Aimé Giral, je suis l'initiateur du projet Up And Under depuis Juillet 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.