Le sélectionneur de l’Afrique du Sud Heyneke Meyer a conservé l’ossature de son équipe victorieuse des Écossais en ne procédant qu’à deux changements pour affronter les États-Unis mercredi à Londres, dans un match décisif pour la qualification pour les quarts de finale de la Coupe du monde.

Présents lors du succès (34-16) face au XV du Chardon, l’ailier JP Pietersen, auteur déjà de quatre essais dans la compétition, cède sa place à Lwazi Mvovo et le pilier Jannie Du Plessis, qui avait débuté tous les matches jusqu’à présent, est remplacé par Frans Malherbe.

L’ailier de Toulon Bryan Habana, auteur de 12 essais en Coupe du monde, pourrait profiter de ce match face aux Américains pour se rapprocher du duo de tête des meilleurs marqueurs de l’histoire, les Néo-Zélandais Jonah Lomu (15 essais) et Doug Howlett (13 essais).

Enfin, le centre Jan Serfontein, remplaçant du capitaine Jean De Villiers, forfait après sa fracture de la mâchoire, débutera comme face à l’Écosse sur le banc.

Battus par les Japon (34-32) puis vainqueurs des Samoa et de l’Ecosse, les Springboks termineront en tête de la poule B en cas de succès sur les États-Unis.

Le XV de départ de l’Afrique du Sud

Le Roux – Habana, Kriel, De Allende, Mvovo – (o) Pollard, (m) Du Preez (cap) – Burger, Vermeulen, Louw – De Jager, Etzebeth – Malherbe, Du Plessis, Mtawarira

Remplaçants

Brits, Nyakane, Oosthuizen, Du Toit, Alberts, Paige, Steyn, Serfontein

A propos de l'auteur

Passionné de rugby depuis ma tendre enfance que j'ai passée dans les travées de la tribune CGT du stade Aimé Giral, je suis l'initiateur du projet Up And Under depuis Juillet 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.