Samedi se déroulait la première rencontre de la France dans cette coupe du Monde 2015. Après un nouveau visionnage de la rencontre, un axe majeur s’est dégagé pour moi, la domination de la France en mêlée fermée qui a totalement privé l’Italie de ballons et de munitions et permis aux bleus de prendre un avantage définitif au tableau d’affichage.

Première pénalité pour la France

Le positionnement des deux piliers est bon, mais rapidement Castrogiovanni se met à la faute en poussant en travers et en se faisant totalement dominer par Ben Arous.

2

Sur ce plan aérien, on voit clairement que Castrogiovanni pousse en travers. Forcément Ben Arous est lui aussi en travers mais c’est la poussée du pilier droit italien qui l’amène à se positionner comme ça.

3

En plus d’avoir poussé en travers, Castrogiovanni est pris par la puissance de son vis à vis. On voit clairement sur cette image que le cors du pilier italien est déjà à la perpendiculaire (trait blanc) tandis que Ben Arous est toujours sur ses appuis, en poussant sur ses jambes avec un travail remarquable du dos (flèche bleue).

4

Ben Arous a totalement plié Castrogiovanni qui est carrément sur ses genoux et totalement à la renverse. Tout le long de la mêlée le pilier du Racing a continué à pousser bien calé sur ses appuis.

Scrum1

 


 

Deuxième pénalité pour la France

La deuxième pénalité pour la France vient d’une faute du pilier gauche italien, Matias Aguero. Toutefois il est aussi intéressant de noter le très bon positionnement de Ben Arous.

1

Sur cette image on peut s’apercevoir du remarquable positionnement de Ben Arous avec un angle à 120° entre ses mollets et cuisses, puis un angle à 90° entre ses cuisses et son dos, avec un dos aussi parfaitement plat. A contrario, on peut voir que même s’il est bien positionné sur ses jambes, Castrogiovanni a déjà un positionnement qui va vers le haut (flèche blanche).

2

Avec l’angle opposé on voit que Slimani prend le dessus sur Aguero qui efface son épaule et tombe au sol (flèche blanche).

Scrum2

 


 

Troisième ballon gagnée par la mêlée française

Ensuite pour ne pas subir, la mêlée italienne va anticiper et sera justement sanctionnée par M.Joubert pour une poussée anticipée.

Scrum3

Sur la mêlée suivante encore une fois Ben Arous est mieux positionné que Castrogiovanni. Toutefois la mêlée italienne va réussir à sortir le ballon et la France sera pénalisée pour une faute stupide de Sébastien Tillous-Borde.

1

On voit encore que Castrogiovanni pousse un peu plus vers le haut, mais c’est atténué par la position de Ben Arous, qui bien que bien positionné, pousse le dos moins plat et ne prendra pas d’avantage sur le pilier italien.

2

Sur cette mêlée c’est d’abord le pilier gauche, Aguero, qui perd ses appuis et tombe (flèche blanche), toutefois la mêlée française peut aussi être pénalisée comme l’atteste la grande flèche bleue qui montre bien que le pack français pousse de travers. Ceci est aussi corroboré par le positionnement de Picamoles et Chouly (Croix bleues). On voit clairement que Picamoles s’est décalé vers Chouly et que tout l’ensemble du pack français pousse en tournant la mêlée.

3

Comme le ballon est jouable, M.Joubert laisse la mêlée se dérouler même si elle s’est écroulée. Toutefois Sébastien Tillous-Borde se rendra coupable d’une faute grossière qui donnera pénalité pour l’Italie.

Scrum4

 


 

Quatrième ballon gagnée par la mêlée française

Juste avant la mi-temps, la France gagne une nouvelle mêlée avec encore une nouvelle faute de Castrogiovanni qui pris par Ben Arous, ne peut qu’aller au sol et provoquer la faute.

1

Le plan est plus large et on ne voit pas tellement bien, mais encore une fois l’alignement de Ben Arous est un modèle du genre, il est placé de telle manière à bien mettre à profit la force de ses reins pour une poussée ou pour bien caler la mêlée.

2

Une nouvelle fois Castrogiovanni se met à la faute en ne réussissant pas à rester sur ses appuis et en allant au sol tandis que Ben Arous est toujours bien debout et n’est pas allé au sol.

Scrum5

Grâce à cette pénalité la France augmentera encore son avantage au score avec son artilleur longue distance, Scott Spedding.

 


 

En seconde mi-temps, les mêlées seront plus équilibrées. Il faut dire que Jacques Brunel procédera rapidement à des changements avec les sorties de Castrogiovanni (pénalisé à trois reprises) et de Aguero qui seront remplacés par Rizzo et Cittadini.

L'Italie a perdu 5 mêlées sur ses propres introductions.

L’Italie a perdu 5 mêlées sur ses propres introductions.

La faillite de l’Italie dans ce domaine a permis à la France de prendre un avantage assez conséquent au score pour que les bleus concentrent leurs efforts en seconde mi-temps plus dans la recherche du bonus offensif qu’en mêlée fermée. On notera l’excellente tenue en mêlée d’Eddy Ben Arous qui a réalisé un match plein face à Castrogiovanni qui lui est passé totalement à côté de son match.

A propos de l'auteur

Passionné de rugby depuis ma tendre enfance que j'ai passée dans les travées de la tribune CGT du stade Aimé Giral, je suis l'initiateur du projet Up And Under depuis Juillet 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.