Dans un match d’une très grande qualité et d’une intensité folle, les SpringBoks se sont une nouvelle fois fait dépasser en fin de rencontre. Alors que vers l’heure jeu la domination Boks était à son pinnacle, Sam Whitelock recevait un carton jaune pour les All Blacks. Largement dominateurs en mêlée fermée jusque-là on pensait que l’Afrique du Sud allait faire définitivement la différence. Mais ils se précipitaient un peu trop et perdaient la balle ainsi que leur pilier Koch. Plus personne n’étant en mesure de pousser côté droit de la mêlée sud-africaine, les Springboks devaient s’en remettre à des mêlées simulées et venaient de passer définitivement leur chance.

Que s’est-il passé à la 60ème minute?

Après une succession de mêlées sous les poteaux néo-zélandais, le pilier droit remplaçant Koch se blesse. Problème le pilier droit titulaire Janie Du Plessis s’est lui aussi blessé quelques minutes plus tôt. Les sud-africains se retrouvent donc sans pilier droit de métier puisque seuls ces deux piliers ont été cochés pilier droit sur la feuille de match. En conséquence les Springboks doivent simuler les mêlées puisque Trevor Nyakane qui rentre à la place de Koch n’a pas été noté en pilier droit bien qu’il ait déjà effectué quelques rencontres à ce poste en super rugby.

Une conséquence directe de ces blessures en première ligne se retrouve sur l’essai de McCaw. Avec deux talonneurs présents sur le terrain, les SpringBoks vont se faire piéger sur une combinaison en touche.
Les Blacks choisissent une touche à six joueurs avec un block qui se positionne plutôt en fond de touche. Seuls deux joueurs ne sautent pas côté black, Ben Franks qui s’est positionné sur le couloir et McCaw qui est en milieu d’alignement. Pour défendre face à eux, deux talonneurs, B. Du Plessis et Strauss. Si Du Plessis défend bien en restant face à Ben Franks au couloir des cinq mètres, Strauss est trompé par le lancer de Taylor et pense qu’il va jouer sur B.Franks. Malheureusement pour lui le lancer est pour McCaw qui se retrouve du coup seul et libre et n’a plus qu’à aller tout droit pour aplatir. Clairement Strauss a oublié qu’il ne devait pas défendre en position de relayeur comme il fait d’habitude en tant que talonneur. C’est ce réflexe de talonneur qui l’a amené à oublier McCaw et à fermer le couloir alors que B.Du Plessis était déjà là pour le faire.
mccaw-9

L’impact du milieu de terrain dans les actions offensives

Mis à part l’essai décisif tous les essais sont venus ou ont été conclus après des mouvements en milieu de terrain. Dans ce domaine la paire de centres De Allende – Kriel a été très performante mettant à mal à plusieurs reprises le milieu de terrain néo-zélandais.

Par exemple sur le premier essai, c’est De Allende qui cherche de suite les extérieurs imités par Burger qui allonge pour Kriel. Ce dernier peut continuer à jouer vers l’extérieur mais la défense black ayant bien glissé le déséquilibre n’est pas certain. En revanche il prend parfaitement l’information de l’option que lui propose Le Roux à l’intérieur, et c’est parfaitement joué car sur un ballon de récupération c’est la zone souvent la plus sensible du terrain puisque les défenseurs défendent en reculant tout en essayant de couvrir les extérieurs.

leroux


20150725.Essai.de.Kriel par magupandunder

Bis répétita juste quelques secondes avant la mi-temps. Sur un ballon récupéré suite à une chandelle d’Aron Smith, le ballon sort côté black. Broadhurst allonge une longue passe pour Nonu. Le futur toulonnais peut continuer à jouer extérieur là aussi. Mais l’appel intérieur de Sopoaga est le meilleur choix. L’ouvreur des Highlanders déchire la défense sud-africaine avant de servir Ben Smith pour un essai imparable.

smith-try-3


20150725 – Essai de Ben Smith lors d'Afrique du… par magupandunder

Sur le deuxième essai springboks, c’est là aussi le milieu de terrain néo-zélandais qui est visé. Après quelques percussions dans le sens, Pollard choisit de servir à hauteur Jesse Kriel qui passe entre les deux centres néo-zélandais. Sur le ralenti ce qui frappe de suite aux yeux est le choix de Conrad Smith de venir défendre juste à côté de Nonu alors qu’il n’y a pas lieu spécialement de le faire. Je me demande si C.Smith ne fait pas cela car il sait que Nonu est blessé, d’ailleurs il sortira juste après cet essai. Quoi qu’il en soit encore une fois le centre du terrain a été un point faible des blacks et Kriel ainsi que De Allende ont réussi à percer quelques fois dans cette zone alors que l’association NonuC.Smith ne laisse en général que très peu d’espaces à ses adversaires dans cette zone là.

kriel-try


20150725 – Essai de Jesse Kriel lors d'Afrique… par magupandunder

Pratiquement dans la foulée, les néo-zélandais reviennent à égalité avec un essai un peu dans le même style. Seule différence cette fois c’est que la défense sud-africaine est en infériorité numérique ce qui oblige Jesse Kriel à défendre vers l’extérieur tout en surveillant son intérieur. Côté Black Sopoaga joue pour Fekitoa, celui-ci à deux choix possibles, soit continuer vers l’extérieur et jouer le surnombre qui existe ou se servir de la course rentrante de Dan Coles. Toute la différence ici est faite par la course du talonneur black qui casse la défense pour l’égalisation de son équipe.

coles-try


20150725 – Essai de Coles – Afrique du Sud vs… par magupandunder

A propos de l'auteur

Passionné de rugby depuis ma tendre enfance que j'ai passée dans les travées de la tribune CGT du stade Aimé Giral, je suis l'initiateur du projet Up And Under depuis Juillet 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.