C’est une petite bombe qui vient d’être dévoilée aujourd’hui par le site The Telegraph.

En effet certains dirigeants vont proposer un plan pour étendre la première division anglaise à 14 clubs et en supprimant le système de relégation et de promotion. Ce qui constituerait un tremblement de terre dans le rugby anglais mais aussi européen.

Pour cela il faut que la totalité des clubs qui se partagent les droits de la premiership (ce qui inclue les clubs de Bristol, Worcester et de Leeds) soient tous d’accord. Si cela est le cas, il faut ensuite que ce plan soit accepté par la fédération anglaise de rugby.
Toutefois tous les détails de ce plan doivent encore être discutés avant d’être dévoilés.

La majorité des clubs de première division anglaise perdent de considérables sommes chaque saison et les partisans d’une ligue fermée expliquent que cela garantirait une sécurité financière et permettrait aux clubs d’investir dans les structures d’entrainement aussi bien que dans la formation pour avoir encore plus d’English-qualified players (l’équivalent de nos JIFF).
La saison catastrophique du promu, les London Welsh, devient aussi un argument de poids pour les partisans d’un tel système. En effet les Exiles ont perdu leurs quinze matches de la saison, ne glanant qu’un seul petit point de bonus défensif. Cela signifierait qu’il y aurait un tel gouffre entre les clubs de deuxième et de première division qu’aucun promu ne pourrait jouer un rôle de candidat au titre.

Quoi qu’il en soit les prochaines réunions entre les propriétaires des clubs anglais promettent de beaux débats, et ce d’autant plus que certains clubs souhaitent aussi une nouvelle augmentation du salary cap.

A propos de l'auteur

Passionné de rugby depuis ma tendre enfance que j'ai passée dans les travées de la tribune CGT du stade Aimé Giral, je suis l'initiateur du projet Up And Under depuis Juillet 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.