Le Super Rugby a repris ses droits depuis peu, l’occasion pour The Telegraph de s’intéresser au parcours peu commun de Matt Symons, seconde ligne anglais des Chiefs de Waïkato.

9782317

Matt Symons est l’exemple du joueur à maturation lente. Les filets de la formation anglaise avaient bien repéré ce grand échalas (auto-surnommé le « Râteau longiligne ») mais après avoir évolué pour les couleurs d’Esher en seconde division anglaise, direction les antipodes et le pays du long nuage blanc, où son frère jouait en amateur.

36 mois plus tard, il est le capitaine des Chiefs de Waïkato (franchise où évolue les internationaux kiwis Aaron Cruden, Liam Messam, et autre Sonny Bill Williams), et sera éligible à la selection néo-zélandaise à compter du mois de mai 2015. Pour un retour sur ses terres natales à l’automne à l’occasion de la Coupe du Monde ?

 

A propos de l'auteur

Passionné de rugby depuis ma tendre enfance que j'ai passée dans les travées de la tribune CGT du stade Aimé Giral, je suis l'initiateur du projet Up And Under depuis Juillet 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.