Poule 1

L’affiche de la journée est le match de la mort entre Libourne et Lormont. Avec sept points de retard entre Libourne, huitième, et Bergerac. Bobigny, Lormont et Libourne semblent condamnés à se disputer la dernière place pour le maintien. Cette affiche entre Libourne et Lormont est donc capitale en vue du maintien. Nevers reçoit Tulle pour un éventuel 11/11.

Poule 2

Match très important aussi en vue du maintien pour La Seyne qui se déplace dans la Drôme pour y affronter le RC Tricastin, si les drômois sont quasiment déjà relégués, ils n’ont plus grand chose à perdre et veulent décrocher leur première victoire de la saison.

Le leader Bourg-en-Bresse a un déplacement très difficile à Romans-sur-Isère, une équipe qui vise la qualification et qui doit donc faire le plein à domicile.

Poule 3

Encore un match de la peur puisque comme dans la poule 1, 3 équipes semblent se disputer le dernier ticket pour le maintien. Il s’agit de Saint-Jean-de-Luz, Saint-Sulpice-sur-Lèze et Cognac. Et ce weekend nous propose une rencontre entre les basques et Cognac. Saint-Jean-de-Luz vit une saison compliquée et vient de se séparer récemment de son entraineur des avants, Ghyslain Benazet. La venue de Cognac est donc capitale en vue du maintien.

Match de haut de tableau avec la rencontre entre Langon et Castanet, deux équipes qui visent la qualification et qui sont bien partis pour.

Poule 4

Le leader Aix-en-Provence cherchera à prolonger son invincibilité en se déplaçant à Agde, une équipe plutôt en difficulté en ce moment.

 

Autre match ô combien historique, le derby entre Oloron et Mauléon dont l’ancestrale rivalité n’est plus à prouver. Si Oloron semble aujourd’hui avoir pris l’ascendant sur son voisin, un derby reste un derby et n’est pas un match comme les autres. Surtout que les oloronais seront privés de leur capitaine Nicolas Picabéa qui sera absent pour trois mois. Pour l’anecdote, Mauléon risque de voir son stade Marius Rodrigo, suspendu suite aux incidents d’après match survenu lors de la réception de Bagnère (13 – 16). Les basques, qui font partie du comité du Béarn, seront peut-être obligés de recevoir Agde le 11 janvier, dans le stade du rival Oloron. Certains supporters oloronais ont d’ailleurs déjà annoncé que c’était leur seule chance de gagner à Saint-Pée cette saison. Ambiance.

A propos de l'auteur

Passionné de rugby depuis ma tendre enfance que j'ai passée dans les travées de la tribune CGT du stade Aimé Giral, je suis l'initiateur du projet Up And Under depuis Juillet 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.