L’E.P.C.R. (European Professional Club Rugby) a annoncé l’ouverture d’enquêtes contre les joueurs toulonnais Martin Castrogiovanni et Delon Armitage sur la demande du club anglais des Tigers de Leicester.

Castrogiovanni est visé pour ses déclarations d’après rencontre, dans lesquelles il n’a pas épargné le directeur sportif des Tigers, Richard Cockerill. Il a depuis présenté ses excuses pour ces déclarations dans un communiqué : « Tout d’abord, je voudrais faire amende honorable pour ma vulgarité et je m’excuse auprès de tout ceux qui se sont sentis offensés par ce que j’ai dit. Je suis désolé si mes mots ont créé des malentendus. Ce n’était pas mon intention d’offenser quiconque mais seulement de parler de ma position après quelques déclarations. Je déteste les mensonges et l’hypocrisie, j’ai toujours été une personne loyale et j’ai été fidèle avec toutes les personnes avec qui j’ai travaillé. Je me suis senti attaqué ainsi que le club Toulon et j’ai eu le sentiment que je devais protéger mon équipe. J’ai toujours aimé les Tigers, j’ai grandi là-bas et j’y ai passé sept merveilleuses années, uniques. Les supporters de Leicester m’ont fait sentir comme à la maison, un beau morceau de mon coeur est encore ici. J’aime le rugby et la seule chose que je veux c’est jouer donc je suis venu en France, à Toulon, une des meilleures équipes du monde ».

Delon Armitage cité pour son comportement

Delon Armitage cité pour son comportement (crédits photo : Action Images)

Delon Armitage lui est accusé d’avoir eu un accrochage verbal avec les spectateurs lors du retour aux vestiaires à la mi-temps des deux équipes.

Les deux joueurs seront toutefois autorisés à jouer lors du match retour samedi à Mayol.

A propos de l'auteur

Passionné de rugby depuis ma tendre enfance que j'ai passée dans les travées de la tribune CGT du stade Aimé Giral, je suis l'initiateur du projet Up And Under depuis Juillet 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.